Vin primeur, un gage de qualité ou une hérésie nos explications

Le vin primeur est un vin jeune (vin nouveau), environ deux mois de cuve, qui peut se boire dès sa sortie du tonneau. À la mise en bouteille de celui-ci, on le déguste. L’exemple parfait est le beaujolais nouveau qui est le vin primeur par excellence mais on verra que le bordeaux primeur a largement sa place mais pas pour la même utilité.

Les vins primeurs en France

Cette définition des vins primeurs prévaut dans toute la France. Car oui, il n’y a pas que le beaujolais nouveau en vin primeur. Il est le fer de lance de cette mouvance. Toutefois, il faut savoir que dans le Bordelais, un vin primeur peut être aussi un futur grand cru. Il est coutumier dans cette région de vendre de grands crus encore verts. L’achat vin primeur dans le Bordelais est une tradition vieille d’environ 200 ans.

Vous achetez auprès du viticulteur un cru dans son tonneau. Ce vin n’est pas encore maturé et vous devrez attendre encore un minimum de 18 mois avant de pouvoir gouter votre vin. L’intérêt de cette pratique est simple. Cela vous permet d’acheter de futurs grands crus moins chers que si vous l’achetiez une fois vieillit.

Vin primeur

Cela permet aussi aux exploitants viticoles d’être payés au moment de la récolte. Ce qui facilite sans aucun doute leurs vies. Toutefois, il vous faut savoir qu’en général ce sont des négociants en vins qui font l’achat vin primeur. Négociants qui par la suite le revendront avec une plus value à des particuliers. Cette vente a un nom assez simple à retenir, il s’agit de la vente en primeur.

L'appellation beaujolais a aussi des crus très connus qui sont en beaujolais primeur, vous pouvez les retrouvez facilement via le sarmentelles : évènement très connu de la région.

Les vins primeurs sont-ils plus intéressants que les autres ?

Alors c’est un peu comme pour tout. La vente en primeur a longtemps été très intéressante pour tout le monde : les négociants, les viticulteurs, les amateurs. Mais c’est moins vrai à présent. Les prix ont tellement flambé avec l’ouverture des vins de Bordeaux à l’étranger qu’il est de moins en moins valable pour les amateurs.

Toutefois, il est utile de savoir que les bordeaux seront davantage des vin de garde avec un goût fruite très prononcé pour le bonheur de tous !
 

Vin primeur

Le vin primeur à présent peut s’acheter ailleurs que dans le Bordelais. Certaines maisons bourguignonnes ont ouvert leurs portes à ce type de négociation. Le véritable gagnant de la vente en primeur est le viticulteur. L’apport d’argent immédiat juste à la fin de la vendange facilite beaucoup la vie des exploitations. À présent pour faire une vraie découverte, sans doute faut-il se tourner vers de petites maisons moins connues. Le vin primeur est en pleine expansion de nouveau.

Il va falloir en profiter avant que l'étranger ne se prenne de nouveau de passion pour nos vins.